Titre Responsable Projets et Ingénierie en Formation (RPIF)

Le Titre « Responsable Projets et Ingénierie Formation » est une certification de niveau 6 (actuellement en cours de renouvellement) qui vise à reconnaître les compétences dans 4 domaines :

  • Ingénierie et innovation en formation
  • Pilotage de dispositifs de formation
  • Ingénierie pédagogique et intervention en formation
  • Accompagnement en développement des compétences

Le titre est constitué de 7 blocs de compétences :

  • Conseiller, accompagner en développement des compétences
  • Analyser un besoin et construire une offre de formation innovante
  • Gérer un projet de formation dans le cadre d’une démarche qualité
  • Manager des équipes dans le secteur de la formation
  • Définir et mettre en œuvre la stratégie de développement d’une structure de formation
  • Réaliser une ingénierie pédagogique multimodale en formation
  • Intervenir en formation multimodales
  • Toute personne inscrite dans le parcours de formation continue RPIF
  • Les salarié(e)s ou demandeurs d’emploi ayant acquis une expérience minimum d’un an dans le domaine visé (VAE)

Le/la candidat(e) suivant un parcours de formation continue dans notre organisme est inscrit(e) à la session de validation de l’année en cours.

Les candidats VAE constituent un dossier de demande de recevabilité (nous contacter via le formulaire de contact)

Modalités de validation des acquis de la formation

Les blocs 1, 3, 4 et 6 font l’objet d’une production écrite sans soutenance.

  • Bloc 1 
    Le/la candidat(e) choisit un cas réel issu d’une demande d’une organisation (limitée à une fonction) ou d’une personne et il/elle présente la méthodologie utilisée pour analyser, conseiller, accompagner le développement des compétences et la proposition
  • Bloc 3
    A partir d’une situation professionnelle réelle, le/la candidat(e) rédige un rapport d’analyse concernant un dispositif de formation (démarche d’observation, d’investigation, outils conçus et utilisés, résultats de l’étude)
  • Bloc 4
    A partir d’une étude de cas, le/la candidat(e) dispose de 3 heures pour proposer des solutions à des problèmes de management ou des erreurs managériales dans un organisme de formation.
  • Bloc 6
    Le/la candidat(e) l élabore un mémoire présentant l’ingénierie pédagogique et le cadre de référence théorique et méthodologique relatif aux choix opérés dans la conception d’une action de formation

Les blocs 2, 5 et 7 sont validés au travers d’une production écrite et/ou d’un oral.

  • Bloc 2 
    Le bloc 2 fait l’objet d’une production écrite avec soutenance d’une durée de 30 mn.
    A partir d’une situation professionnelle réelle, le/la candidat(e) rédige un rapport qui doit respecter les démarches d’ingénierie de formation et présenter la conception d’une offre de formation dans ses dimensions pédagogiques et financières, tout en restant conforme aux normes en vigueur dans la formation professionnelle continue
  • Bloc 5
    Le/la candidat(e) présente, au cours d’un exposé oral de 30 minutes, en utilisant un ou des supports visuels, une action de communication au service du développement d’une structure de formation
  • Bloc 7
    Le/la candidat(e) présente le contexte d’une action de formation et réalise une intervention pédagogique d’1 heure à partir d’une séquence choisie, suivie d’un entretien réflexif avec la commission technique (30 minutes)

Modalités pour les candidat(e)s au titre de la VAE

Le/la candidat(e) complète un dossier de validation à travers lequel il/elle présente les situations les plus significatives vécues en lien avec les attendus du référentiel. Pour cela il/elle peut être accompagné(e) (faire un lien vers l’accompagnement). Ce dossier permet au jury d’évaluer les compétences, aptitudes et connaissances mobilisées dans le cadre de l’exercice de ses activités. Le dossier de validation doit être déposé un mois avant la tenue du jury de certification.
Le candidat est convié à un entretien individuel, d’une durée d’une heure maximum, qui lui permet de compléter et expliciter les informations contenues dans le dossier de validation.

Conformément au référentiel de certification, le titre s’obtient par la capitalisation des 7 blocs de compétences. 

Le jury de certification se prononce sur la validation du ou des blocs de compétences visés. A la validation du dernier bloc manquant au candidat pour cumuler les 7 constitutifs du titre, il prononce également l’obtention de la certification. Dans tous les cas, un procès-verbal est rédigé.

3 académies co-certificatrices sont autorisées par France Compétences à organiser des jurys pour délivrer le titre de RPIF : Montpellier, Toulouse et Bordeaux.

Toutes les 3 travaillent de concert pour organiser des sessions de jurys de certification à plusieurs moments de l’année, sessions accessibles pour la plupart à distance. Ainsi plusieurs sessions de certification sont ouvertes/an.

Le jury de certification est identique quelle que soit la modalité de certification. Tous les membres du jury de certification sont des membres externes à l’autorité délivrant la certification.

Le jury de certification est composé comme suit :

Un(e) représentant(e) d’une organisation de formation professionnelle de plus de 20 salariés ou un(e) président(e) d’un syndicat professionnel dans le champ de la formation (ou son (sa) représentant(e)), de la région Occitanie, désigné(e) président(e) de jury

Un ou des représentants professionnels (employeur ou salarié)

o Pour les candidat(e)s de formation continue, les membres du jury se réunissent en commission, un mois après le dépôt des mémoires, pour évaluer, à partir de grilles critériées, les écrits et statuer sur l’attribution du bloc concerné et rencontrent les candidat(e)s s’il y a lieu (cf modalités d’évaluation de la formation)

o Pour les candidat(e)s au titre de la VAE, le dossier de validation et l’entretien sont les seules modalités d’évaluation.

Une possibilité est offerte aux candidat(e)s ayant choisi la procédure de VAE de se présenter 2 fois dans l’année. Le jury délibère, à l’issue de la prestation du (de la) candidat(e), sur la validation de l’ensemble de la certification ou de certains blocs de compétences.